Les clients demandent régulièrement : « Pensez-vous que je puisse avoir autre chose qu’un syndrome de l’intestin irritable (SII)  ? »

C’est une excellente question et la réponse est très importante: « OUI, absolument, vous avez quelque chose d’autre qu’un SII ».

Pourquoi ? Parce que même si le SII est un diagnostic valable, c’est n’est pas quelque chose qui existe réellement. Ça veut dire en fait  » nous ne savons pas ce qui ne va pas dans votre ventre »…donc vous repartez avec un diagnostic de SII

Cela veut dire basiquement « nous ne savons pas ce qui ne va pas chez vous ».

Une des raisons est que vos problèmes de digestion semblent être un mystère et qu’après quelques examens courants, il n’y a pas de réponse claire. Et comme votre médecin ne semble pas savoir ce qui ne va pas, la réponse à la question  » comment s’en débarrasser ? « , n’est pas claire non plus.

Prenons un moment pour regarder comment la médecine conventionnelle considère le SII. Pour elle, le SII provoque habituellement des douleurs abdominales, des crampes, des gonflements, de la diarrhée et / ou de la constipation. C’est amusant comme ces symptômes ressemblent à ceux de la sensibilité au gluten ( comme à ceux d’autres sensibilités alimentaires également)  et à ceux de la maladie cœliaque.

Pain gluten

Il est important d’évacuer une possibilité de maladie cœliaque lorsqu’on pose un diagnostic de SII.

Est-ce que ça a été le cas pour vous ? Hum, pas si sûr !!

A la place, on vous a peut-être conseillé de trouver les aliments qui vous rendent malades et après cela de les éviter. Ce conseil est le plus mauvais conseil que vous puissiez entendre. La raison est d’abord qu’il fait de la nourriture un ennemi, et ensuite vous laisse croire, à tort, que l’élimination des aliments est la seule chose qui puisse vous faire vous sentir mieux.

Et alors, vous devenez une personne avec le régime alimentaire le plus sain qui soit, mais plus malade que jamais .

Vous avez peur de manger parce que vous ne savez pas ce qui va déclencher une diarrhée et la ruée vers les toilettes. ou alors un gonflement du ventre douloureux et les gaz qui vont avec, ou la nausée ou un mal de tête ( et la liste continue avec tous vos symptômes)

Donc, s’il vous plait, sachez que le SII n’est pas une entité, ce n’est pas la cause racine. ce n’est pas un vrai diagnostic.

inflammation_intestin

Et si vous ne connaissez pas la cause racine, il y a de grandes chances que vous ne sachiez jamais quoi faire pour vous en sortir.

Il existe des analyses et des évaluations qui peuvent vous aider à décoder ce qui déclenche votre SII.

 « Voir » l’article en vidéo :
SII le grand fourre-tout

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Share This